Republique Democratique du Congo

Pour un chemin de fer interconnecté en RDC

Republique Democratique du Congo


La République démocratique du Congo (RDC) est le plus grand pays d'Afrique subsaharienne avec 2,345,000 km2. Malgré sa grande superficie, la RDC n'a que 40 km de littoral sur sa région extrême ouest le long de l'Atlantique. Moins de 40% des 77 millions d'habitants vivent dans les zones urbaines. Avec 80 millions d'hectares de terres arables et plus de 1 100 minéraux et métaux précieux identifiés, la RDC a le potentiel de devenir l'une des économies les plus riches du continent africain et un moteur de la croissance africaine.
Les ressources naturelles en RDC sont immenses. Le cuivre, l'étain, l'argent, l'uranium, le cobalt, le manganèse, le germanium, le tungstène et le charbon sont exploités dans la partie sud du pays, principalement dans la région du Katanga. Les diamants se trouvent essentiellement dans la région du Kasaï. L'étain, la colombite, le minerai de fer et l'or se trouvent dans la région Est. Le réseau de voies navigables est naturellement navigable avec environ 1 600 km de voie navigable sur le fleuve Congo. La rivière Kasai, un affluent du fleuve Congo, est navigable depuis Ilebo, point final de la ligne ferroviaire nationale, corridor sud de Sakania (frontière avec la Zambie), jusqu'à Kinshasa. Le pays regorge d’environ 13 700 km des voies navigables intérieures. Le fleuve Congo porte le deuxième volume d'eau parmi les rivières du monde avec un débit moyen de 40 000 mètres cubes par seconde. Il y existe d'énormes possibilités de production d'électricité.
Malgré le vaste potentiel naturel, le taux de pauvreté en RDC reste excessivement élevé. Le pays est parmi les pays les plus pauvres du monde et a été classé 176 sur 187 pays sur le dernier indice des Nations Unies pour le développement humain (2015).